skip to content

image

image

image

Le 3 septembre 2014: de grands volumes de grain au port de thunder bay

D’importantes cargaisons de grains continuent à transiter par le port de Thunder Bay. Près de 1,1 million de tonnes de grain de l’Ouest canadien ont été acheminées par le port en août, triplant ainsi son rendement par rapport au même mois l’an dernier. Pour un quatrième mois consécutif, sa capacité de traitement a atteint un sommet mensuel en 17 ans. Le port est en voie de connaître sa meilleure année dans l’ensemble depuis 1997.   

Le port a joué un rôle déterminant pour éliminer des retards dans le transport du grain qui se sont produits en raison d’une combinaison de facteurs, notamment une récolte record de grain de l’Ouest canadien en 2013 ainsi qu’un rude et long hiver ayant entravé le transport ferroviaire. Sur la scène internationale, Thunder Bay et le réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent font de plus en plus leur marque à titre de route de navigation concurrentielle et viable pour le transport de volumes supérieurs de grains vers les marchés d’Europe, d’Afrique du Nord et d’Amérique latine. Puisque la culture céréalière de 2014 devrait atteindre les marchés d’ici quelques semaines, l’acheminement de grandes cargaisons devrait se poursuivre durant toute la saison.     

Les élévateurs du port manutentionnent plus d’une douzaine de types de grains chargés sur des laquiers canadiens et des salés étrangers, puis transportés vers des ports intérieurs et du monde entier. Cette année, les chargements des salés sont proportionnellement plus grands qu’à l’habitude, 27 % de toutes les cargaisons de grains (1,2 million de tonnes) ayant été chargé sur les salés pour acheminement international direct, comparativement à une moyenne quinquennale de 15 %. Par conséquent, le nombre d’escales au port a doublé depuis le début de l’année.