skip to content

image

image

image

Le 13 avril 2015: chargement d'une première cargaison de grains sur un navire de CWB à Thunder Bay

Aujourd’hui, le port de Thunder Bay accueille un nouveau laquier construit spécifiquement pour le transport de grains de Thunder Bay au fleuve Saint-Laurent. Le MS CWB Marquis est arrivé au port hier soir et aujourd’hui, pour la toute première fois, il sera chargé d’une cargaison de grains au terminal Mission.   

Le CWB Marquis est le premier navire appartenant à CWB, connu auparavant sous le nom de la Commission canadienne du blé. Le navire est nommé en l’honneur de la variété de blé Marquis, la première créée spécifiquement pour la courte saison de croissance canadienne. « Le blé Marquis a une longue et remarquable histoire dans les Prairies; nous sommes fiers que le premier laquier de CWB souligne son héritage, dit le chef de la direction de l’organisme, Ian White. Presque toutes les variétés de blé ayant poussé dans les Prairies depuis le début de XXe siècle proviennent de la variété Marquis. » 

Le navire est le troisième de catégorie Equinox mis en service dans la voie maritime après l’Algoma Equinox et l’Algoma Harvester de l’Algoma Central Corporation, qui exploite et gère le CWB Marquis, tandis qu’un deuxième bâtiment faisant partie de la même flotte CWB sera livré plus tard en 2015.       

Les navires de catégorie Equinox ont été vantés comme étant les vraquiers de prochaine génération des Grands Lacs puisqu’ils peuvent transporter davantage de marchandises, se déplacer plus rapidement tout en consommant moins de carburant que leurs prédécesseurs. Ces navires sont également plus écologiques, leurs systèmes d’épuration des gaz d’échappement étant conçus pour éliminer 97 % des émissions d’oxyde de soufre produites par les moteurs des navires.   

Basé à Winnipeg, CWB est un fabricant de blé et d’orge qui a vendu des grains dans plus de 70 pays. Depuis l’élimination en 2012 du monopole du blé et de l’orge cultivés dans l’Ouest canadien, l’organisme a fait la transition vers un modèle d’exploitation privée comprenant un réseau d’actifs stratégiques servant à la manutention des grains ainsi qu’en permettant aux cultivateurs d’en être propriétaires. CWB a amorcé des projets de construction d’élévateurs ainsi que des acquisitions dans toutes les Prairies et au port, y compris l’achat du terminal Mission au port de Thunder Bay l’an dernier. 

Le chargement d’aujourd’hui de 30 000 t de blé et de blé dur à destination de Trois-Rivières puis de Cuba sera le premier d’un bon nombre. Le CWB Marquis servira abondamment au transport de grains vers l’est, en provenance de Thunder Bay, ainsi qu’à celui de minerai de fer lors des trajets allers-retours des ports de mer jusqu’aux autres ports des Grands Lacs.